Retour sur le site du CERPAM
N°3
3e trimestre 2002
La lettre du CERPAM
Centre d’Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée
Route de la Durance 04100 MANOSQUE

Avec le soutien financier du Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur et de l’Etat:

SOMMAIRE

Région : Apprivoiser la broussaille pour gérer les espaces naturels, thème central de l'Assemblée Générale 2002 du CERPAM

Très forte affluence pour l'Assemblée Générale du CERPAM, tenue le 19 septembre dans le Parc Naturel Régional du Luberon, sur le département des Alpes de Haute- Provence. Elle a réuni plus de 150 participants, provenant de toutes les familles professionnelles intéressées par le pastoralisme et la gestion des espaces naturels, venus pour un grand moment de rencontre et d'information sur les travaux en cours dans la région.

La traditionnelle matinée technique de terrain s'est déroulée sur les communes de Montjustin et St-Michel l'Observatoire. En situation concrète et avec la collaboration des éleveurs, le CERPAM y a présenté avec ses partenaires quelques aspects d'un nouveau domaine d'investigations, consacré à la gestion des milieux embroussaillés par les troupeaux.

Apprivoiser la broussaille au profit du pâturage, de la biodiversité, du petit gibier : pour aborder ce vaste sujet, le CERPAM s'est associé avec des éleveurs, des chercheurs de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et de l'IMPCF (Institut Méditerranéen du Patrimoine Cynégétique et Faunistique), les chargés d'étude du PNRL (Parc Naturel Régional du Lubéron). Des développements futurs seront recherchés avec l'Unité Commune de Programme en Pastoralisme Méditerranéen, qui fédère le CERPAM, le SIME (Service Interchambres d'agriculture Montagne Elevage) pour Languedoc-Roussillon, et l'Institut de l'Elevage.

Après un repas animé, la journée s'est achevée avec l'Assemblée Générale statutaire. Dans son rapport moral, le Président du CERPAM, Francis SOLDA a particulièrement souligné deux interrogations pour le pastoralisme régional : quel avenir pour les Contrats Territoriaux d'Exploitation, qui mobilisent fortement les activités collectives et individuelles d'élevage de la région ? Quelles suites pour les travaux du Groupe national de réflexion sur le pastoralisme, dont le rapport a été remis fin juillet au Ministre de l'Agriculture ?

Contact Régional : cerpam.manosque@wanadoo.fr
(retour au sommaire)

Région : Campagne 2002 d'héliportages en alpages : un bilan

Avec le soutien financier du Conseil Régional, la campagne 2002 d'héliportages de sel et matériaux en alpages d'accès difficile des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence s'est déroulée comme à l'accoutumée en début de saison d'estive.

Au total, 334 rotations ont été réalisées, plus l'équivalent de 2 rotations effectuées par portage de chevaux, soit un volume de travaux proche de celui enregistré l'année précédente (355 rotations).

Désormais, la quasi-totalité  des rotations (88 %) est réalisée en conteneurs souples aux normes de transport aérien, acquis par les utilisateurs. Les filets traditionnels restent cependant nécessaires pour divers types de charges particulières.
Avec le concours d'une météorologie favorable, d'une organisation rigoureuse des chantiers et du savoir-faire du pilote d'hélicoptère, le temps moyen par rotation s'est établi à 6 minutes 10 secondes.

L'opération a permis de desservir 189 alpages, en traitant les besoins des Groupements Pastoraux et Associations Foncières Pastorales (47 % des rotations), ceux des éleveurs individuels (39 %), enfin ceux des communes, Parcs nationaux et régionaux, services de l'ONF (14 %).

Contact Régional : cerpam.manosque@wanadoo.fr
(retour au sommaire)


Région : Le CERPAM accueille en alpage le Directeur Régional de l'Agriculture et de la Forêt
 
Le CERPAM a accueilli le 24 juillet M. Patrice DEVOS, Directeur Régional de l'Agriculture et de la Forêt, pour une grande journée consacrée à l’élevage et au pastoralisme montagnard dans les alpages de l'Ubaye. Avec les élus de la commune de Jausiers et M. Philippe BODA, DDAF des Alpes de Haute-Provence, il a rencontré les éleveurs et le berger du Groupement Pastoral ovin de Pra-Premier, qui lui ont présenté leur CTE, largement consacré à la gestion des pelouses à fétuque paniculée en parcs mobiles de pâturage.

Ambiance plus forestière l'après-midi à St-Vincent les Forts pour rencontrer les éleveurs du Groupement Pastoral bovin de Mouriaye, avec les représentants du Conseil Général et les services de l'ONF ; la révision de l'aménagement forestier du mélézin et la signature d'un CTE permettent d’associer exploitation du bois, régénération du mélèze et pâturage par les bovins, grâce à des équipements pastoraux adaptés.

Contact Régional : cerpam.manosque@wanadoo.fr
(retour au sommaire)

Alpes de Haute-Provence : L'AOC Banon s'appuie sur la valorisation des ressources pastorales et fourragères par les chèvres

La procédure de reconnaissance de l’AOC Banon (Appelation d'Origine Contrôlée) est sur le point d’aboutir. Le cahier des charges du Banon privilégie la pâture sur les prairies et les parcours caractéristiques de l’aire d’appellation d’origine.

Afin de préparer les éleveurs à ce type de démarche, le CERPAM a été sollicité par le Syndicat Interprofessionnel de Défense et de Promotion du Banon (via la FRECAP), pour construire « une méthodologie d’expertise et un référentiel technique en matière de pratiques alimentaires des troupeaux ». L’objectif pour les exploitations caprines de l’aire d’appellation est de valoriser au mieux les surfaces fourragères et pastorales disponibles tout en maîtrisant les incidences sur la production laitière et les conditions de travail.

L’analyse du « volet pastoral » est conduite en partenariat avec le Service Elevage de la Chambre d’Agriculture des Alpes de Haute Provence. La première étape concerne sept exploitations réparties selon les types de systèmes de production.

Ces travaux feront l’objet pour 2002 d’un rapport, en cours de rédaction, qui sera présenté et commenté aux responsables des structures caprines précitées courant novembre.
 
Hermann DODIER a été recruté pour un an pour faire face à la demande en appui pastoral sur le département concernant les CTE collectifs d’une quarantaine de Groupements Pastoraux (20 en cours d’agrément et 20 plus anciens). Ce nouveau technicien est déjà connu des éleveurs du Verdon, puisqu’il avait réalisé son mémoire de fin d’études lors de la mise en place de la MAE du Verdon en 1999.

Contact Dominique BARON : cerpam04@free.fr
(retour au sommaire)

Hautes-Alpes : Un référentiel pour les alpages

Ce référentiel a pour objectif d’évaluer rapidement, à partir de critères simples basés sur la végétation, la ressource pastorale des secteurs d’alpage situés dans les étages alpin et subalpin ; il s’adresse aux pastoralistes non spécialistes de la flore de montagne. Il a été élaboré par construction d’une typologie des 650 secteurs identifiés sur les 42 alpages ayant fait l’objet ces dernières années d’un diagnostic pastoral approfondi.

Cinq grands types de secteurs ont été retenus, par localisation de l’étage (alpin ou subalpin), puis au sein de l’étage subalpin, identification de 3 milieux particuliers :
secteurs alpins ;
secteurs subalpins“communs”.
secteurs subalpins à mélézins ;
secteurs subalpins à queyrellins ( pelouses à Fétuque paniculée) ;
secteurs subalpins à faciès prairiaux ;

Au sein de chacun des types, une clé basée sur les caractéristiques végétales du secteur permet d’évaluer la ressource pastorale du secteur en Journées Brebis Pâturage par hectare (jbp/ha).

Pour en savoir plus :
Olivier SENN, “Mise au point d’un outil d’évaluation de la ressource pastorale en alpages. CERPAM”, mars 2002.
Document à consulter au CERPAM

Contact Michèle QUIBLIER : cerpam05@free.fr
(retour au sommaire)

Alpes Maritimes : Emergence de groupements pastoraux

Contrairement aux autres départements montagnards de la région PACA, la gestion des alpages dans les Alpes Maritimes ne se fait qu’exceptionnellement par le biais de groupements pastoraux. Cependant, il semble que les choses commencent à changer. En effet, depuis le début de l’été, ce sont huit groupements pastoraux qui sont en cours de constitution et ceci dans différentes vallées (Haute vallée du Var, Tinée et Roya).

Les éleveurs à l’origine de ces groupements souhaitent faire reconnaître l’organisation collective de leurs alpages mais aussi s’engager dans des contrats agro-environnementaux permettant une gestion durable des pâturages, notamment avec l’aide du CERPAM et en partenariat avec le Parc National du Mercantour ou l’ONF.

Par ailleurs, le CERPAM interviendra prochainement lors d’une journée d’information ouverte aux éleveurs, mais aussi aux élus et aux gestionnaires du territoire, sur les groupements pastoraux et sur les associations foncières pastorales, l’objectif étant de développer ce type d’organisation dans les Alpes-Maritimes

Contact Anne-Laure GOUTY cerpam06@free.fr
(retour au sommaire)

Bouches du Rhône : Des composts de boues d’épuration pour améliorer les garrigues à chêne kermès

Quel intérêt ou quels risque représente l’apport de composts dans l’implantation de cultures fourragères pâturées par des ovins sur une garrigue à chêne kermès et ajonc ?

Pour répondre à cette question, un site expérimental de références (réseau Chambre Régionale d’Agriculture PACA) a été mis en place en 2000 sur la coupure DFCI sylvo-pastorale de Vautade à Lançon de Provence. Les effets recherchés sont liés :


Le protocole prévu pour 3 ans devrait être prolongé de 2 ans supplémentaires.

Contact Rémi DUREAU : r.dureau@bouches-du-rhone.chambagri.fr
(retour au sommaire)

Var : les CTE  à objectif DFCI, situation au 1 septembre 2002
 

Après l’article 19 (1990-1995), l’OLAE (1996-2000), les C.T.E ont permis d’assurer la prolongation des opérations sylvopastorales à objectif D.F.C.I. (Défense de la Forêt Contre les Incendies) dans le Var.
De nouvelles opérations ont pu être contractualisées et permettre ainsi une forte extension de l’engagement agri- environnemental des éleveurs : 9903 ha pour 646 493 €.

4490 ha sont contractualisés selon des engagements croissants sur la dynamique ligneuse :
 

Mesure
Engagement
Surface
19.02-A30
Ralentissement de la dynamique d’embroussaillement
2411 ha.
19.02-A40
Stabilisation de l’embroussaillement
1157 ha.
19.02-A50
Régression progressive de la végétation arbustive
394  ha.
19.02-A60
Contrôle annuel du phytovolume arbustif sous un seuil critique
320 ha.
19.02-A70
Idem A60 avec entretien des sursemis
 208 ha.
5413 ha relèvent de la mesure globale multi partenariale (19.03-A70)

36 contrats (plus 10 contrats en projet) sont signés ou en cours d’instruction et concernent :


Contact Pascal THAVAUD : pascal.thavaudcerpam@libertysurf.fr
(retour au sommaire)

Vaucluse : Une charte forestière sur des sites choisis du Parc Naturel Régional du Luberon

L’article 12  de la loi d’orientation sur la forêt du 9 juillet 2001 prévoit la mise en place de chartes forestières de territoire élaborées sur l’initiative des acteurs locaux , notamment des élus. Sur un  territoire pertinent au regard des objectifs poursuivis, la charte doit permettre de mener un programme d’actions pluriannuel intégrant la multifonctionnalité  des forêts locales.
Deux entités géographiques du PNRL ont été retenues parmi les 20 premiers sites nationaux : Colorado et Pays d’Aigues.
 Le PNRL et le CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) sont maître d’ouvrage et maître d’œuvre du projet intitulé « approche multifonctionnelle des espaces forestiers et de leurs milieux connexes ». Des crédits d’étude et d’animation leur ont permis d’embaucher Sophie BOURLON pour 12 mois. Grâce à cette présence constante, cette action permet de relancer (entre autres) la dynamique pastorale sur les massifs forestiers de Grambois, Beaumont, Mirabeau et la Tour d’Aigues. En associant les territoires communaux et les propriétés des privés favorables au pâturage, on pourra sans doute recréer plusieurs unités pastorales et débloquer les crédits nécessaires pour les équipements et travaux nécessaires à cette reconquête après incendie. Une ASL (Association Syndicale Libre) de propriétaires particulièrement active (nombreux projets forestiers depuis 14 ans) soutient ces projets.

Vaucluse : Un projet de groupement pastoral sur les crêtes du Ventoux

Un projet de groupement regroupant 4 exploitations des membres d’une même famille est à l’étude sur la commune de Bédouin. Le diagnostic pastoral réalisé en 2000 sur les crêtes du Ventoux dans le cadre de Natura 2000 a permis de réfléchir sur les bases d’une nouvelle gestion pastorale. L’organisation en groupement permettra de monter des dossiers de subvention collectifs afin d’apporter des solutions au « sous-équipement pastoral » de la commune.

Contact Bénédicte BEYLIER : cerpam84@free.fr
 (retour au sommaire)

Problèmes de réception de cette lettre au format « html » ?

Si vous avez des problèmes de réception de la lettre du CERPAM au format html, nous vous joignons un exemplaire au format .PDF que vous pourrez consulter après avoir téléchargé le logiciel Acrobat Reader. (à l’adresse : http://www.adobe.fr/products/acrobat/readstep.html)
Si vous savez d’autres personnes intéressées par notre lettre trimestrielle merci de nous communiquer leur adresse électronique avec leurs coordonnées (nom prénom). A l’inverse, si vous ne souhaitez plus recevoir ce courrier, merci de nous contacter :

Contact  Thierry NIEZ : cerpam0405@free.fr
(retour au sommaire)